Matrice / série 2020

L'objet virtuel se déploie dans une projection frontale et s'appuie sur un plan sujet des ombres portées. La matière et la couleur s'effacent pour laisser la forme se déployer en partie centrale. Plissures, fragments et gonflements s'entremêlent dans ce décor dénué de toute échelle. Un processus semble générer des tensions et des métamorphoses, et l'image ne constitue qu'un instantané de cette évolution contenue mais sans fins. Une matrice abstraite veille au développement et à la structuration de l'entité.